Faire un plan des façades et des toitures : 5 conseils pour réussir en quelques exemples pratiques

Thèmes :

Le plan des façades et des toitures, avec le plan de masse, fait surement partie des documents qui attirent le plus le regard du service en charge de l’instruction de la demande de permis de construire ou de déclaration préalable de travaux.

Gage du sérieux de la demande, un plan des façades correctement réalisé témoigne que la qualité architecturale du projet a fait l’objet d’une réflexion particulière en amont.

Voici quelques conseils pour réussir un plan des façades et des toitures


1. Dessiner chaque façades, à l’échelle et avec des cotes

Objectif : limiter le risque de faire l’objet d’une notification pour insuffisance

Les demandes d’autorisations de construire (permis de construire comme déclaration préalable de travaux) peuvent facilement faire l’objet d’une notification pour insuffisance en raison de l’absence de l’un ou de plusieurs des plans à joindre.

Ainsi, l’omission pure et simple du plan des façades est un motif largement suffisant pour justifier un ajournement de la demande, temps que les éléments manquants n’ont pas été produits.

Encore plus cruel : le fait de produire l’ensemble des plans requis ne va pas systématiquement prémunir de la notification pour insuffisance.

Il suffit de ne pas illustrer un élément nécessaire à l’instruction sur les plans pour faire l’objet d’une notification.

Le service instructeur peut avoir a effectuer des mesures sur les plans

En parallèle, il faut savoir que le service en charge de l’instruction de la demande d’autorisation de construire peut être amené à effectuer des mesures directement sur les plans.

Bien que cette pratique ne soit pas forcément systématique pour un plan des façades et des toitures, il n’empêche qu’en fonction du terrain, du projet et du règlement d’urbanisme, l’administration peut être conduite à un moment ou un autre à mesurer directement sur le plan certains éléments d’architecture, tout particulièrement les hauteurs.

Exemple pratique plan des façades et des toitures « rigoureux »

exemple-plan-facade-toiture-cote-echelle-annotation

Exemple de plan des façades et des toitures avec des cotes et des annotations pour chacune des façades

Mise en forme des plans des façades

Afin de déposer une demande convenable et de limiter au possible les risques de faire l’objet d’une notification pour insuffisance  (ce qui n’est pas dramatique en soit), la solution idéale est de transmettre, à l’échelle et avec quelques cotes et annotations, les plans des 4 façades du bâtiment à créer ou à modifier.

Les cotes et annotations à inscrire au plan des façades

Le plan des façades et des toitures doit illustrer l’élévation du bâtiment.

Ainsi, il est tout à fait possible d’annoter quelques cotes sur le plan des façades.

Voici les élévations à inscrire au plan des façades, pour chacune des composantes de la construction :

Hauteurs du sol au faitage
Hauteur du sol à l’égout du toit

Egalement, et tout particulièrement pour une demande ne comportant pas de notice descriptive (PC.4 ou DP 11), il est tout à fait possible d’inscrire quelques annotations permettant de qualifier les matériaux, ou même les dimensions des éléments de composition.

Le plan de chaque façades : pas systématique

Attention : la réalisation du plan des 4 façades du bâtiment n’est pas non plus systématique.

Tout dépend en fait du projet à construire.

S’il s’agit d’une construction nouvelle, isolée de toutes les autres constructions, alors il sera nécessaire de produire les plans de chacune des façades.

En revanche, pour des travaux sur constructions existantes (pose de velux, d’une porte ou d’une baie vitrée), alors il est possible de faire uniquement les plans des seules façades concernées par les travaux, sous réserve bien sûr des exigences de la mairie.

A noter pour les travaux sur construction existante : bien que la réalisation des plans pour chacune des façades n’est pas systématique, en revanche, il sera nécessaire de fournir des plans de l’état initial et de l’état projeté (voir çi-après).

TRAVAUX SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES Plan des façades uniquement concernées par les travaux MAIS les plans de l’état initial et projeté sont à fournir
CONSTRUCTIONS NOUVELLES Plan de chacune des façades

2. Pour des travaux modifiant l’aspect extérieur d’un bâtiment, réalisez les plans des façades de l’état initial et de l’état projeté

Ce paragraphe concerne exclusivement les travaux sur constructions existantes (extensions, véranda, garage accolé, pose de fenêtre ou portes …).

Une petite mise en garde cependant concernant les constructions nouvelles : bien que les plans des façades de l’état initial et projeté n’ont pas à être exigé (fort logiquement), en revanche, l’état initial et projeté peut être exigé pour les plans en coupe et les plans de masse.

Les plans de l’état initial et projeté : une obligation légale, pourtant méconnue

Tout particulièrement pour les travaux sur constructions existantes, il est nécessaire d’établir le plan des façades de l’état initial et de l’état projeté.

Il ne s’agit pas d’une pratique couramment admise, mais d’une obligation codifiée par le code de l’urbanisme en son article R.431-10.

Exemple de plan des façades de l’état initial et projeté

exemple-plan-facade-initial-projete

En haut l'état avant travaux, en bas après travaux. Les plans de l'état initial et projeté sont à fournir pour chacune des façades concernées par les travaux.

Plan des façades de l’état initial :

Il s’agit simplement du plan des façades et des toitures illustrant l’apparence de la construction à modifier au moment du dépôt de la demande d’autorisation de construire.

Plan des façades de l’état projeté :

Il représente  les façades et les toitures après les travaux qui font l’objet de la demande d’autorisation de construire.

Mise en forme du plan des façades de l’état initial

Le plan des façades et des toitures de l’état initial n’a pas à obéir à une mise en forme particulière.

Mise en forme du plan des façades de l’état projeté

En revanche, il est conseillé d’inscrire quelques annotations permettant de localiser les éléments à créer.

Cela permet d’améliorer la visibilité du plan des façades.


3. Utilisez des couleurs et des textures

Un plan des façades et des toitures est un document « rationnel »

Le plan des façades et des toitures n’a pas pour vocation à être une œuvre d’art.

Il s’agit exclusivement d’un document « rationnel », dont la finalité est notamment de témoigner de la qualité architecturale des travaux ou de la construction à créer.

Pour autant, un plan des façades et des toitures réussi passe, il faut l’avouer, par sa qualité purement esthétique et visuelle.

Il est vrai qu’en principe (et en principe seulement), la qualité visuelle du plan des façades ne doit pas interférer sur l’issue à donner à la demande d’autorisation de construire.

Par exemple, un plan des façades conforme aux attentes de l’administration, mais désagréable à l’œil, n’a pas à susciter de réactions négatives.

En pratique, un plan des façades réalisé trop grossièrement aura de fortes chances de susciter un a priori négatif (à tort ou à raison).

Un tel plan pourrait facilement laisser supposer que l’aspect architectural et l’intégration paysagère du projet n’a pas fait l’objet d’une attention particulière. Or, comme vu plus haut, c’est justement ce que doit témoigner le plan des façades et des toitures.

Exemple de plan des façades et des toitures avec et sans couleur

exemple-plan-façade-couleur-et-noir-et-blanc

En haut, un plan en couleur et texture, en bas, un plan sans couleur. L'utilisation de couleurs n'est pas obligatoire, mais cela peut permettre de faciliter la compréhension de l'aspect du projet.

Mise en forme d’un plan des façades et des toitures en couleur

L’une des astuces pour embellir un plan des façades et des toitures est d’utiliser des couleurs et des textures.

Ces couleurs et textures peuvent permettre également de renforcer le réalisme du plan des façades et des toitures, et ainsi de faciliter la compréhension générale de l’aspect du projet.

En revanche, l’utilisation d’effet d’ombre, de transparence ou de reflet semble par contre totalement superflue, en plus d’être consommateur d’encre dans le cadre de plans imprimés.

Une mise en garde importante toutefois,  l’astuce des couleurs n’est valable que dans deux cas :

1.    Pour un plan réalisé à la main : lorsque l’esquisse (autrement dit, les contours) du bâtiment et de ses éléments de composition a été réalisée soigneusement, ce qui suppose beaucoup de talent

2.    Ou lorsque le plan a été réalisé par un logiciel, dont l’utilisation de couleurs et de textures est grandement facilitée.

Une réserve sur les couleurs concernant les plans réalisés à la main

exemple-plan-à-la-main-en-fausses-couleurs

Exemple de plan des façades en fausses couleurs et avec un effet d'ombre. Dans la mesure où les couleurs sont fausses, alors elle n'ont pas d'intérêt à l'instruction, au même titre que l'effet d'ombre.

Sans rentrer dans les détails de l’un de nos retours, il ne faut surtout pas que l’utilisation de couleurs, dans le cadre d’un plan des façades réalisé à la main, transforme le plan en une sorte de coloriage.

Il reste préférable de s’abstenir d’employer des couleurs dès lors que le résultat final s’apparente plus à un croquis qu’à un plan.

Insistons sur le fait que l’utilisation de couleurs pour un plan dessiné à la main peut avoir de bons résultats qu’avec beaucoup de talent.

Une autre réserve : les couleurs et textures doivent être conformes à la réalité du bâtiment à créer ou à modifier

Comme vu plus haut, le plan des façades et des toitures est un document « rationnel » en aucun cas un croquis ou une œuvre d’art.

C’est-à-dire que s’il est décidé d’employer des couleurs et des textures, alors ces dernières doivent avoir une utilité.

En outre, les couleurs doivent impérativement être similaires aux constructions existantes ou à créer.

Autrement, deux effets sont possibles :

1. Il n’est d’aucun intérêt d’employer des couleurs et des textures, ce qui n’entraine pas de conséquences graves, si ce n’est qu’une perte de temps pour l’administré ;

2. Ou alors, et cela est bien pire, le plan des façades et des toitures peut induire l’administration en erreur sur l’interprétation architecturale du projet.

Les couleurs sont à utiliser avec parcimonie

Au final, quitte à être répétitif, l’emploi de couleur reste clairement réservé à des mains expertes ou lors de l’utilisation de logiciels.

Il est possible de s’aider d’un nuancier RAL pour parvenir à réaliser une représentation fidèle en couleur.

En effet, les teintes des matériaux de façades, de toiture et les éléments de composition sont fréquemment désignés sous leur référence RAL.
Il suffit donc de reprendre ces teintes RAL sur les plans à déposer en mairie.


4. Les détails : l’une des clés pour réussir un plan des façades

Le plan des façades et des toitures doit être détaillé

Fréquemment, le plan des façades et des toitures est désigné comme un plan illustrant la composition générale du bâtiment.

Il faut entendre par général le fait que le plan des façades et des toitures va illustrer l’ensemble du bâtiment : le plan des façades et des toitures doit être exhaustif.

Aussi, il ne faut surtout pas comprendre que le plan des façades peut se contenter de représenter des contours. Au contraire, il est plus que recommandé d’illustrer les détails de composition des éléments.

Voici en vrac quelques éléments à représenter :

 

Toiture Couverture
Cheminée
Fenêtre de toit
Lucarne, chien-assis
Façades Porte
Fenêtre
Battants, roulants
Gouttière
Œil, jour, lucarne
Modénature : acrotère, corniche, châssis, piliers …
Pour encore plus de détails : défenses, grilles VMC, luminaires

Exemple d’une fenêtre

exemple-plan-facade-fenetre

A gauche : le bon exemple, à droite : le mauvais exemple

Concernant ces illustrations : il s’agit ici uniquement de fournir un exemple de représentation à fournir.

Évidemment, dans le cadre d’une autorisation de construire, il ne faut pas seulement illustrer la fenêtre, mais également l’ensemble du bâtiment.

 

Sur cet exemple, à gauche, il est possible d’apprécier la composition de la fenêtre :

Il s’agit d’une fenêtre vraisemblablement en bois, en deux vantaux et comportant des croisillons.

Il est même possible de distinguer le dormant, les traverses et les parecloses.

Pour mieux comprendre ce que cela implique, il faut savoir ainsi que ce genre d’éléments peut tout à fait être réglementé au travers du Plan Local d’Urbanisme ou du règlement de l’Aire de Mise en Valeur du Patrimoine (AMVAP, remplaçant du PSMV).

Il peut ainsi être imposé l’emploi ou non de croisillons.

En cela, le plan de cette fenêtre fournit toutes les informations nécessaires à l’instruction de la demande.

Contre-exemple de la fenêtre

A l’inverse, sur le contre-exemple à droite, aucun élément de détail n’est apparent.

Il est seulement possible d’envisager qu’il existe deux ouvrants, et que la fenêtre est en PVC blanc.

Il est clair que ce type de représentation aura de très fortes chances d’entrainer une notification pour insuffisance.

Contre-exemple de plan des façades et des toitures

exemple-plan-facade-maison

LE plan à ne pas déposer ...

Le plan des façades et des toitures à ne surtout pas déposer.

Ce plan, qui s’apparente plutôt à un schéma, ne permet de connaitre aucun détail : impossible de savoir s’il s’agit d’une porte pleine ou close, impossible de savoir s’il est prévu de poser des battants, peut-être même qu’aucune gouttière n’est prévue …

Un tel plan fera forcément l’objet d’une notification pour insuffisance.


5. Représentez seulement les éléments visibles depuis l’extérieur du bâtiment

Le plan des façades et des toitures illustre certes l’ensemble des éléments de composition.

Pour autant, il est totalement inutile de tomber dans l’excès de zèle : seuls les éléments visibles depuis l’extérieur du bâtiment intéressent l’instruction.

La raison est simple : les éléments invisibles ne sont généralement pas réglementés.

Quels sont ces éléments « invisibles » ?

Très schématiquement, et sous réserve des pratiques locales et de la demande d’autorisation de construire, les éléments invisibles sont de deux sortes :

1.    Les dispositifs situés à l’intérieur de la construction.

Par exemple, il est inutile, et de toute manière techniquement impossible, de dessiner la poignée intérieure d’une fenêtre.

2.    Les dispositifs nécessaires à l’utilisation des éléments de façades.

Par exemple, il n’est peut-être pas utile de dessiner les charnières d’une fenêtre, qui de toute façon, seront invisibles sur le plan des façades et des toitures dès lors que l’échelle dépasse le 1/100e.

En revanche, et même s’il s’agit d’un élément totalement anecdotique, il reste malgré tout conseillé de dessiner la poignée extérieure des portes d’accès.

Une réserve sur les dispositifs mécaniques

Nous citons ici exclusivement des éléments dont la dimension ne dépasse guère les 3 cm à peut-être 8 cm.

Il s’agit des éléments qui ne sont pas forcément en évidence en façade ou en toiture (un gond reste sauf exception un élément assez discret).

Aussi, dès lors que la façade intègre tout autre dispositif mécanique dont l’impact architectural est évident, alors il est nécessaire de le dessiner sur le plan des façades et des toitures.

Citons par exemple les portes de garages motorisés ou les volets roulants, dont le dispositif mécanique peut être apparent.

avec-et-sans-gonds

A gauche, des battants avec des gonds, à droite, les mêmes battants, mais sans gonds. Est-ce réellement nécessaire de représenter ce genre d'éléments, d'autant plus qu'ils seront invisibles sous une échelle plus large ? Risquons d'affirmer que non, inutile donc de perdre du temps sur ce genre de détails. Remarquez qu'en revanche, les barres sont dans les deux cas apparentes.


Au final …

Dessiner un plan des façades et des toitures repose sur une logique rigoureuse, et en réalité, peu accessible.

Ni une œuvre d’art et encore moins un schéma, le plan des façades repose notamment sur un arbitrage entre les éléments à faire apparaitre et les éléments superflus, tout en conservant à l’esprit que c’est l’aspect extérieur du bâtiment dans son ensemble qui est réglementé.

L’utilisation de logiciels est à ce titre tout à fait indiquée pour réussir un plan des façades et des toitures.

Reste alors à passer par une période d’apprentissage de ces outils informatiques, qui elle aussi, peut parfois être assez laborieuse.


20 commentaires

  1. Degonds dit :

    Bonjour,
    Interressants.
    (Trop fort les gonds des fenetres… qui s’ouvrent a l’envers?)
    Crdlt.

  2. Urbinfos dit :

    Corrigé.

    A décharge, les battants viennent d’une bibliothèque de composant ^^

  3. Juste un petit mot pour vous remercier – j’ai apprécié votre article.

  4. lmc15 dit :

    bonjour super article
    j’aimerai bien savoir avec quel logiciel avez vous créer les plans car j’aimerai en faire un et j’ai du mal a trouvé le bon logiciel.
    cordialement

  5. CJ dit :

    Bonjour,
    Concernant les vides sanitaires, faut-il les faire apparaitre sur le plan des façades?
    Sinon sur les plan de coupes?
    Merci

    • Urbinfos dit :

      Bonjour,

      Les vides sanitaires étant des éléments invisible en principe depuis l’extérieur du bâtiment, il n’y a pas nécessairement lieu de les faire apparaitre sur le plan des façades. Pour parfaire les choses, vous pouvez si vous le souhaitez en faire une représentation.

      Par contre, il est en effet préférable de les faire apparaitre sur les coupes (vous n’avez pas à illustrer l’intérieur).

      Vous souhaitant bonne réussite dans vos travaux !

  6. Adri dit :

    Bonjour,
    Pourtant vous nous avez expliquez que sur les plan de coupe il n’y avait pas besoin de faire apparaitre l’i ntérieur, donc pas besoin de faire apparaitre les sanitaires?!
    Le plan de coupe n’ est il simplement, les plan de face avec toutes les côtes…?(pente de terrain, séparation, clôture, hauteur de faitage….) Merci de votre reponse cordialement.

    • Urbinfos dit :

      Bonjour,

      Comme vu dans le précédent commentaire : plus simplement, vous pouvez vous contenter de dessiner l’assise du vide sanitaire, sans en illustrer l’intérieur.

      Concernant votre seconde remarque, le plan en coupe va plus loin qu’une élévation des façades en introduisant notamment la pente du terrain naturel, élément qui n’a pas forcément à apparaitre au plan des façades.

  7. nico dit :

    bonjour,
    tout d’abord merci pour ce site qui est fort interressant et j’aurai 2 questions:
    1 pour les plans de facades: que doit on représenter quand le batiment n’est pas plein sud mais dans des orientations intermédiaires? doit on représenter des facades SE ou SO et donc représenter plus de 4 facades ou représenter ce que l on voit en plein sud ou nord…..
    2 Quand le batiment n’est pas un cube si l’on représente ce que l on voit au sud, les parties du batiment à l’arriere plan n’ont pas les dimensions du batiment proprement dit. En résumé doit on mettre les vraies cotes ou les cotes projetées?
    merci de prendre de votre temps pour me répondre.
    cordialement

    • Urbinfos dit :

      Bonjour,

      Ce sera difficile d’expliquer avec des mots (après relecture, c’est même incompréhensible ^^)

      Pour ce genre de constructions, les dessinateurs représentent ce qui est possible de visualiser lorsque l’on s’oriente vers la façade illustrée sur le plan.

      La représentation est en vue directe (en lui faisant face directement).

      Par exemple, au hasard, s’il existe une avancée visible orientée nord-ouest (en biais), alors elle apparait en perspective sur le plan de la façade nord et sur le plan de la façade ouest, le reste du bâtiment étant dessiné en deux dimensions.

      Je n’ai pas d’illustrations sous la main pour vous aider.

      Autrement, pour faire au plus simple, il reste possible de dessiner des plans spécifiques aux façades intermédiaires.

      Concernant votre deuxième question, théoriquement les éléments en perspective doivent être à l’échelle, c’est-à-dire avec les cotes réelles.

      Je ne sais pas si ça a pu vous aider :)

  8. catherine dit :

    bonjour
    mon fils prépare un bac pro technicien études du bâtiment et économie je suis à la recherche d’un site ou un logiciel qui pourrait l’aidée à progresser car ces un métier qui le passionne mais voilà il à quelque lacune pour la réalisation de plan de coupe ect votre site est super mais que me conseillez-vous

  9. flo dit :

    bonjour,
    je souhaite mettre des velux sur un toit, la maison date de 1934. Dois-je dessiner toute la maison, ou juste le toit avec les dimensions des ‘velux’. les pentes du toit donnent sur les ‘voisins’ et non sur la rue.
    en vous remerciant de votre aide, cordialement

    • Urbinfos dit :

      Il faut dessiner à la fois la toiture et les façades. Une vue unique sur la toiture ne permet pas d’examiner l’insertion architecturale des fenêtres de toit. Par ailleurs, certains PLU imposent que les baies en toiture soient implantées dans l’axe des baies en façade. En l’absence de plan illustrant la façade, le service instructeur devrait transmettre une notification pour pièce manquante.

  10. trompinette dit :

    Bonjour,
    m’apprêtant à faire mes plans de façades, j’ai deux questions que sûrement très bêtes auxquelles je ne sais répondre et par souci d’honnêteté dans mes démarches du coup je vous les soumets :

    1. Côté rue, pas de souci je n’ai représenté que la partie visible, cependant côté jardin, ma porte fenêtre se situe 70cm + haute que ma porte d’entrée, cette élévation est due à ma cour extérieure est plus haute de 70cm.
    Idem pour un mur dégagé de face qui est dans le prolongement de la maison, côté jardin il est masqué à 90% par de la terre… J’ai donc représenté les murs délimités ces zones masquées en indiquant dessus que c’était du remblais ou masqué. Bonne idée ou zêle ?

    2. Lorsque l’on indique Façade Nord, est-ce simplement une norme qui fait que la porte d’entrée de son domicile est de facto la Façade Nord, ou bien la mention ‘Nord’, ‘Sud’ etc. dépend évidemment de l’orientation que l’on a face à soi.

    • Urbinfos dit :

      Bonjour,

      1. Ni zêle ni bonne idée :) : vous pouvez tout à fait représenter ces éléments de la manière dont vous l’avez fait dès lors que vous estimez qu’ils sont en rapport avec votre projet. Ce plan des façades permettra de montrer au service instructeur l’altimétrie du terrain naturel, ce qui n’est pas plus mal.

      2. La désignation des façades dépend en fait de l’orientation du bâtiment sur le terrain. La façade Nord est celle qui donne vers le Nord du terrain (elle fait face au Nord), la façade Ouest est celle qui donne vers l’Ouest du terrain (elle fait face à l’Ouest) et ainsi de suite.

      • trompinette dit :

        Merci infiniment pour votre réponse, me voila moins bête et je vais pouvoir déposer mon dossier !
        Google Sketchup et toutes les informations du site m’auront amplement facilité la chose :)

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera lu avant sa publication.
Les commentaires portent exclusivement sur le thème abordé. Les questions liées à une situation personnelle ne sont pas publiées.
Utilisez notre forum pour recevoir une réponse à une question personnelle :
- Accéder au forum -